La ressource, priorité de Suez en 2019

Une vue du chantier de l’usine d’ultra-filtration de Morceuil, à l’entrée de Dijon. Le traitement de l’eau potable mobilise désormais cinq usines sur la métropole dijonnaise.

La gestion de l’eau implique pour l’opérateur la mise en place de stratégies toujours plus fines en Bourgogne Franche-Comté. Pour 2019, l’entreprise va aussi faire porter ses efforts sur les métiers du traitement des déchets et poursuivre une politique RH très volontariste. Ça n'était encore jamais arrivé : en octobre dernier, Suez a dû faire livrer, plusieurs jours durant, de l’eau, par camions-citernes, dans la région de Morteau, dans le Haut-Doubs. Il s’agissait de faire face à une raréfaction inédite dans son ampleur, de la ressource en eau, liée à la sécheresse. Un épisode qui a marqué les esprits et qui demeure l’un des faits saillants de l’année 2018 pour l’opérateur. Cette question de la ressource, chez Suez, on est désormais conscient qu’on ne peut plus l’aborder sous un angle purement conjoncturel. L’entreprise doit mettre en place des outils de gestion permettant de faire face à une