La recette délicate du succès en Haute-Ariège

STÉPHANE MEURISSE / ADT09

Comment entretenir l'attractivité des stations, activité vitale pour ces vallées souvent pauvres ? S'il est dans l'année une saison-clé pour la Haute-Ariège, c'est bien évidemment l'hiver! Pour preuve: lors de la saison de l'an passé, pendant quatre mois, les stations de ski du territoire ont réalisé un chiffre d’affaires de 10 M€ ; Ax-3-Domaines devrait ainsi voir défiler 380 000 journées skieurs, tandis que les cinq autres gérées par la Communauté de communes de la Haute-Ariège (Ascou-Pailheres, Mijanès-Donezan, Goulier-Neige, Beille et Chioula), 140 000. Alors certes, reconnaît le président de l’Agence de développement touristique d’Ariège-Pyrénées et ancien président du conseil départemental de l’Ariège Henri Nayrou, « nous ne sommes pas les plus puissants d’Europe, ni en France, ni dans les Pyrénées ! Mais cela représente quand même 450 emplois et, selon une étude que nous avions fait réaliser, pour un euro