La progression des effectifs fragilisée par la crise sanitaire

Le dernier baromètre ISM-Maaf de l’artisanat a mis en avant l’impact de la crise sanitaire sur les apprentis. De quoi fragiliser les effectifs en Bourgogne Franche-Comté, même si le taux d’emploi des apprentis s’y situe au-dessus de la moyenne nationale. La Maaf et l’Institut supérieur des métiers (ISM) ont publié fin septembre l’édition 2020 de leur baromètre de l’artisanat. Ce dernier revient de fait sur l’impact de la crise sanitaire induite par la pandémie au Coronavirus SARS-CoV-2 qui a durement touché les apprentis au même titre que les salariés. L’occasion de faire un point sur la situation en Bourgogne Franche-Comté qui présentait de bons résultats les années scolaires précédentes (effectif en hausse de 3 % en 2018-2019) et dont les taux d’emploi des apprentis et des jeunes diplômés issus de la voie scolaire traditionnelle sont supérieurs à la moyenne nationale. Essentiel pour la
Commentaires