La nouvelle vie du marbre du Moulis

Carrière de Moulis

La carrière de Moulis devrait produire en 2020, 300 m3 de marbre.

La société Marbre Ariège Pyrénées a fait le pari de relancer l’exploitation de la carrière de Moulis, fermée en 1948. Une belle renaissance pour un marbre unique au monde. C'est en kayak que Giorgio Rivieri visite pour la première fois, en 2012, l’ancienne carrière de marbre Grand Antique de Moulis. Le site, qui n’est plus exploité depuis 1948, s’est transformé en lac. Cet Italien, fils de carrier, qui a repris l’exploitation familiale située à Carrare, travaille à façon, en France, pour plusieurs sociétés européennes et connaît la qualité du marbre pyrénéen. « Ce marbre est unique au monde, c’est le seul qui propose un tel contraste entre le blanc et le noir », s’enthousiasme Giorgio Rivieri. Un marbre exceptionnel que l’on retrouve à Saint-Pierre de Rome, dans la cathédrale de Londres, en colonnes au muséum de Venise où ailleurs en Europe. Avec le soutien de Francis Dancan, un carrier français,