La Nièvre se donne des ailes

En se posant au Centre hospitalier de Nevers, l’hélicoptère sanitaire inaugure la 50e base Helismur de France, et la cinquième sur la région Bourgogne Franche-Comté. Lundi 13 janvier, Jour de fête à Nevers. Ne manque que Jacques Tati sur son vélo scandant son célèbre « Hélicoptère ». Après dix ans de patience, le Centre hospitalier de l'agglomération de Nevers (CHAN) possède enfin son hélicoptère sanitaire. Un appareil destiné aux interventions sur les lieux d'accident ou au transfert d'urgence. Si l'on détermine l'importance de l'évènement au nombre de représentants présents, celui-ci est majeur et à juste titre. Loin d'être un caprice comme l'a rappelé le maire-président de Nevers et agglomération Denis Thuriot, l'hélicoptère est « un équipement vital pour un département parmi les plus touchés par la désertification médicale » et a tenu à préciser que plus qu'un appareil, c'est un équipement nouveau qui réorganise le service des