La Marne plutôt exemplaire pour la dématérialisation de la déclaration d’impôt

Laurent Fourquet, Directeur des Finances publiques de la Marne :"Déclarer ses revenus sur impots.gouv.fr, c'est plus de clarté, de souplesse et de sécurité".

Avec un département de la Marne plutôt bon élève, la déclaration des revenus en ligne gagne du terrain. La campagne pour les impôts 2020 est lancée. Dates limites sur Internet : 26 mai pour les Ardennes et l’Aube, 1er juin pour la Marne.

En présentation de la campagne déclarative de l’impôt sur le revenu, Laurent Fourquet, Directeur départemental des finances publiques de la Marne, a tenu à préciser l’importance de l’impôt sur le revenu, une des sources majeures de la fiscalité de l’Etat : plus de 75 Md€ dans la Loi de Finances 2021, deuxième ressource de l’Etat, après la TVA. « Un devoir civique fort », précise-t-il. Cette campagne 2021, sans bouleversement majeur par rapport à 2020, devrait conforter le bien-fondé du prélèvement à la source et celui de la dématérialisation de la déclaration, dispositif bien assimilé par les contribuables et qui ne cesse de s’améliorer avec ces deux nouveautés : l’extension du champ de la déclaration automatique mise en œuvre en 2020 en passant de 11 à 12,7 millions de déclarations automatiques en prenant en compte certains éléments absents en 2020, et simplification de la déclaration des travailleurs indépendants par fusion automatique des deux déclarations fiscales et sociales, la déclaration fiscale de l’indépendant étant transmise directement par l’administration fiscale à l’Urssaf.

Les services locaux des finances publiques conservent cependant un accueil physique, quatre demi-journées par semaine, plus restreint mais bien réel. « Nous privilégions fortement la relation dématérialisée en passant par le site impots.gouv.fr ou l’accueil téléphonique ». Sur ce point, Laurent Fourquet précise : « Le site atteint aujourd’hui une véritable maturité avec clarté, lisibilité, souplesse et sécurité, un produit qui a fait ses preuves ». En 2020, les Français sont de plus en plus nombreux à déclarer leurs revenus sur ce site, se félicite Laurent Fourquet.

Et les statistiques nationales le prouvent : 151,5 millions de visites en 2017 et 230,4 en 2019, dans le même temps les déclarations en ligne sont passées de 24,2 à 30,4 millions, enfin la dématérialisation complète des déclarations est passée de 9 à 13,7 millions (source DGFIP). « Simplification, entre l’usager et l’administration fiscale ne signifie pas déresponsabilisation de la part de l’usager », ajoute le Directeur des finances publiques de la Marne qui précise que la dématérialisation ne doit pas être source d’inhibition, avec un double droit, celui de rectifier soi-même ou de se tromper, selon le droit à l’erreur.

LES MARNAIS BONS ÉLÈVES DES IMPÔTS EN LIGNE

Sur le département de la Marne, le total des déclarations enregistrées est de 319 520 pour 2019, dont 42 306 déclarations papier et 277 214 dématérialisées (187 559 télédéclarations et 89 655 déclarations automatiques). Ces déclarations dématérialisées pèsent 86,7% de l’ensemble des déclarations, contre moins de 60% en 2017, un chiffre, pour Laurent Fourquet, supérieur à celui de la moyenne nationale. Les Marnais seraient-ils plus disciplinés ou bien au fait des subtilités d’Internet ou les deux à la fois ? Autre signe de cette « modernité » marnaise : selon les statistiques de la DGFIP pour 2018, sur les 38,3 millions de foyers fiscaux français, 28,1 millions ont opté pour une déclaration en ligne, soit 73,4% et donc 13,3 points de moins que dans la Marne.

LE GRAND EST, 5E RÉGION MÉTROPOLITAINE POUR L’IMPÔT SUR LE REVENU

Avec un montant moyen en 2019 de 3 225 €, le Grand Est est la 5e région métropolitaine dans la quelle on paye le plus d’impôts sur le revenu, derrière l’Ile-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Corse et Auvergne-Rhône-Alpes. Comparée à la moyenne nationale (44% de foyers fiscaux imposables), la région contribue plus fortement à l’impôt sur le revenu : 55% pour le Haut-Rhin, 53% pour le Bas-Rhin, 51% pour la Marne, 46% pour l’Aube et la Meurthe-et-Moselle … 40% pour les Ardennes. Sur ce même critère, Nancy occupe la 14e place des grandes villes française, devant Reims (22e), Strasbourg (24e), Metz (28e) et Mulhouse (37e). Le nombre de foyers fiscaux imposés à Reims, plus de 53 000, représente près de 53% de l’ensemble des foyers fiscaux de la ville, neuf points au-dessus de la moyenne nationale.

1er juin, date limite de la déclaration 2020 en ligne

Pour le support papier, dont l’envoi par les services de l’Etat est prévu jusqu’au 27 avril, la date du jeudi 20 mai a été retenu comme limite (cachet de la Poste faisant foi) d’expédition de la déclaration 2020. Cette date est valable pour les Ardennes, l’Aube et la Marne.

Pour la déclaration en ligne, qui est ouverte depuis le jeudi 8 avril, la date limite de souscription est fixée au mercredi 26 mai pour les Ardennes et l’Aube et au mardi 1er juin (23 h 59) pour la Marne.

Commentaires