La lutte contre la pauvreté en phase plus opérationnelle

Amine Amar

Amine Amar, haut-commissaire à la lutte contre la pauvreté en Occitanie depuis septembre dernier.

La troisième conférence régionale relative à la stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté lancée par le gouvernement, a eu lieu le 13 décembre à Toreilles. Retour sur les dispositifs qui vont jalonner l’année 2020. «On met un pognon de dingue dans les minima sociaux et les gens sont quand même pauvres », constatait Emmanuel Macron en juin 2018. Mais concrètement, comment résorber ce fléau en Occitanie, l’une des quatre régions de l’Hexagone les plus touchées par le phénomène de pauvreté, frisant les 18 % contre 14 % au niveau national ? Qui plus est, les écarts sont très importants d’un département à l’autre : la Haute-Garonne obtient ainsi un taux de 13 %, légèrement en dessous de la moyenne nationale quand le taux de pauvreté dans l’Aude s’élève à 21,4 %. C’est à Toreilles, le 13 décembre dernier, que se sont réunis près de 200 acteurs de la prévention et de la lutte contre