La gestion rémoise exemplaire saluée par l’État

Etienne Effa (directeur départemental des finances publiques), Catherine Vautrin (présidente du Grand Reims), Denis Conus (préfet de la Marne), Arnaud Robinet (maire de Reims) et Jacques Lucbéreilh (sous-préfet de Reims). (Photo : Philippe Demoor)

Le préfet et les élus rémois ont fait le bilan, positif, de la première année de contractualisation entre l’État et les collectivités. Parmi les 322 collectivités ayant un budget supérieur à 60 M€ qui ont contractualisé avec l’État, trois proviennent de la Marne. Outre le Conseil départemental, Reims et le Grand Reims ont présenté le bilan de cet engagement pris auprès du préfet. « C’est une petite révolution, estime Denis Conus. Les collectivités reprochent souvent à l’État de diminuer les dotations de manière unilatérale, avec la contractualisation, elles s’engagent à maîtriser leurs dépenses. En contrepartie, l’État s’engage à stabiliser ses dotations ». La Ville de Reims et la communauté urbaine ont tenu leur parole, faisant même mieux que limiter leur hausse annuelle des dépenses de fonctionnement à 1,2 %. « Nos dépenses diminuent de 0,17 % en 2018, inférieures de 2,7 M€ au maximum