La formation initiale des avocats (bientôt ?) réaménagée

(Crédit : Pixabay)

Le Conseil national des barreaux propose de modifier les conditions d’accès à la profession. Le conseil national des barreaux qui organisait le 27juin, à la Mutualité à Paris, les États généraux de l’avenir de la profession d’avocat en vue de clore les débats et les consultations engagés depuis novembre 2018 sur le sujet, est toujours dans l’attente d’une réponse aux propositions de réforme de la formation initiale qu’il a formulées en fin d’année. Le CNB propose en effet que l’inscription dans une école d’avocats et l’accès à la profession soient subordonnés à l’obtention du diplôme national de master en droit (bac + 5) ; que les personnes titulaires d’un doctorat en droit ne soient plus dispensées des épreuves orales de l’examen d’accès à l’école d’avocats mais restent dispensées des épreuves écrites. S’agissant de la durée de la formation, le