La filière champagne retient son souffle

L’impact de la crise sanitaire est tel que les professionnels estiment déjà à 100 millions le nombre de bouteilles invendues pour l’année 2020.

Les chiffres des expéditions de champagne du mois de mars dévoilés par le Comité Champagne révèlent l’ampleur de la crise économique que traverse la filière. Avec un recul de -21,9% des expéditions de champagne, l’interprofession a pris des mesures sans précédent, dont celle controversée, de reporter les deux dernières échéances de la vendange 2019. L’humeur n’est pas à la fête, pourtant chère à la filière champagne. Les deux mois de confinement imposés auront été un gros coup dur pour les professionnels avec « un effondrement des ventes de l’ordre de 50 à 80% sur les mois de mars et d’avril », se désole Maxime Toubart, président du Syndicat général des vignerons (SGV ). Les conséquences économiques de la crise du Covid-19 commencent à peser avec une baisse significative des expéditions, de l’ordre de 21,9 % pour le mois de mars 2020, selon les derniers chiffres publiés par le Comité Champagne. Sur les