La Banque des Territoires accélère sur le très haut débit

Olivier Sichel, directeur de la Banque des Territoires, veut aller plus vite dans le déploiement du très haut débit et des services numériques.

Son directeur, Olivier Sichel, annonce la mobilisation de 340 millions d’euros supplémentaires pour le numérique et les services.

La crise a démontré l’importance prise par le digital dans les activités économiques mais aussi dans la vie quotidienne. Raison de plus pour donner un coup de pouce supplémentaire au plan Très Haut Débit en France. « La Banque des Territoires a décidé de mobiliser 340 millions d’euros supplémentaires, dont 270 pour les infrastructures et 70 pour le déploiement de services », résume Olivier Sichel, directeur de la Banque des territoires. « Nos deux objectifs sont de permettre à chacun, en tout point du territoire d’avoir accès à une connexion numérique performante et de disposer de services qui facilitent la vie », ajoute-t-il. Sur ce dernier point, il s’agit notamment d’apporter une aide à la digitalisation des commerces ainsi qu’au développement de l’e-santé. Des actions déjà engagées par la filiale de la Caisse des dépôts et consignations, qui intervient notamment dans le financement auprès des collectivités du déploiement du très haut débit. « La Banque des Territoires cofinance 62 % des lignes FFHT de la zone publique », rappelle son directeur. La zone publique étant constituée de territoires ruraux et de petites villes où les opérateurs privés n’interviennent pas. Un secteur pour lequel 3 millions de lignes fibres ne sont pas encore planifiées dont 500 000 raccordements complexes à réaliser. Les investissements additionnels qui viennent d’être annoncés par la Banque des Territoires permettront d’aller plus vite que prévu. « Nous sommes déjà à 20 000 nouveaux raccordements par semaine », fait remarquer Olivier Sichel. D’ici 2025 les financements de la Banque des Territoires devraient permettre de desservir près de 10,5 millions de locaux en fibre qu’il s’agisse de particuliers ou d’entreprises. La région Grand Est étant particulièrement concernée en termes de financement des investissements de déploiement de la fibre notamment à travers l’opérateur Losange.

DAVANTAGE DE SERVICES NUMÉRIQUES

Si cette initiative nouvelle s’inscrit dans une contribution au plan de relance de l’économie, c’est aussi « parce qu’ à un euro de la Banque des Territoires correspondent dix euros de travaux dans les territoires », fait remarquer son directeur en évoquant cet effet levier très important pour la filière du BTP.

Le second objectif est d’accompagner et développer les usages des services numériques dans les territoires, en finançant et subventionnant les initiatives des collectivités locales. Par exemple, une subvention de 20 000 euros peut être accordée aux communes ou intercommunalités de 3 500 à 150 000 habitants mettant en place une solution locale de e-commerce, de drive ou encore de click & collect. L’idée étant de répondre également aux problématiques du moment en limitant l’impact de la crise sanitaire sur les activités économiques. En matière de e-santé, il s’agit de développer les services numériques à une organisation territoriale de santé pour lutter contre les « déserts médicaux » et soutenir les ressources numériques des établissements de santé.

Commentaires