Knorr-Bremse brille par son niveau d’excellence

Knorr-Bremse Systèmes Ferroviaires France a emménagé dans son site de Tinqueux en 2016.

La filiale rémoise du groupe allemand est la première entreprise française à obtenir le niveau Silver (Argent) de la norme ferroviaire internationale. Une qualification qui vient récompenser les performances et le haut niveau d’exigence de cette entreprise spécialisée dans les systèmes de freinage, de portes et de systèmes de climatisation pour les trains et les tramways.

En décrochant avec brio le niveau Argent de la norme ferroviaire internationale, Knorr-Bremse Systèmes Ferroviaires France ne pouvait mieux faire. Et pour cause : il n’existe pas encore de niveau Or ! Déjà titulaire de la certification ISO TS 22163 spécifique au domaine ferroviaire, l’entreprise basée à Tinqueux (Marne) s’est lancée dans la toute nouvelle qualification créée en 2020. « La certification s’est enrichie de trois niveaux de performance en 2020 : bronze, argent et or », souligne Fabien Engrand, responsable des systèmes de management du site rémois.« Pour être obtenue, elle doit répondre à trois critères : le respect des exigences de la norme ISO TS 22163, la perception client et les performances internes avec quelques indicateurs-clés ». En fonction des pourcentages de critères obtenus, l’entreprise auditée peut alors espérer décrocher un des trois niveaux de performance.

LE SERVICE EN HAUSSE

En obtenant l’Argent, Knorr-Bremse Systèmes Ferroviaires France a donc décroché le plus haut niveau existant à ce jour (la certification Or ne sera mise en place que cette année). « Nous sommes très fiers d’avoir décroché ce niveau»,se félicite Eric Tassilly, Président-Directeur Général de KBSF. « Cela récompense l’ensemble du travail accompli avec les équipes pour offrir des prestations d’excellence dans un souci d’amélioration continue. C’est une exigence au quotidien qui mobilise chacun d’entre nous et qui porte ses fruits ». Une récompense encore plus gratifiante pour la filiale rémoise quand on sait que les audits ont été menées en octobre 2020, en pleine crise sanitaire avec les conséquences que cela implique pour l’organisation d’un site industriel tel que Knorr-Bremse. « Nous sommes une entreprise moteur sur le sujet. Dans le milieu du ferroviaire, la norme Si ver est un garant de confiance », précise le dirigeant qui souligne au passage que seuls deux des 38 sites du groupe ont obtenu cette qualification.

Ce groupe créé en 1905 en Allemagne et présent dans 30 pays, est le leader mondial du frein ferroviaire. Il pèse un chiffre d’affaires de près de 7 milliards d’euros et compte pas moins de 100 filiales (et 28 500 employés) dont une rémoise. « Sur notre site de Tinqueux, nous assurons la fourniture de systèmes de freinage, de portes et de climatisation mais aussi toute l’activité de service qui les accompagne : pièces de rechange, maintenance, révision et réparation. Nous sommes la filiale française de la branche ferroviaire du groupe et nous avons pour mission de développer le marché français et celui de l’Afrique francophone. Dans le marché du neuf, nos clients sont les constructeurs comme Alstom. Pour le service, les opérateurs sont majoritairement nos clients comme la SNCF, KEOLI Soudes régies municipales », souligne Eric Tassilly.

À Reims, le chiffre d’affaires oscille, selon les années, entre 60 et 70 M€. Depuis 2008, son activité de première monte (neuf) est en baisse mais est largement compensée par celle des services dont la part dans le chiffre d’affaires progresse régulièrement. « Nous avons triplé notre activité de services, qui sont une part dominante de notre activité désormais », précise d’ailleurs Eric Tassilly dont les équipes rémoises (150 salariés) ont réalisé 200 interventions chez leurs clients en 2020.

VALEURS ÉCO-RESPONSABLES

En 2020, le chiffre d’affaires de KBSF Reims a atteint 61,7 M€ dont plus de la moitié (34 M€) a été réalisé en services. « Nous avons eu la chance d’être embarqué par Alstom dans l’aventure Citadis (solution de tramways proposée par le groupe Alstom, NDLR) », explique le P-Dg. « Nous sommes fournisseurs officiels de freins et de portes et nous intervenons sur les organes de sécurité ». Certifié organisme de formation, Knorr-Bremse Reims délivre également des formations pour les opérateurs. Le site rémois en a délivré 18 en 2020

Forcément impactée par la crise sanitaire, la filiale a toutefois limité la casse. « Nous n’avons pas connu d’annulation de programme mais certains d’entre eux ont été décalés en raison de la fermeture de sites de productions de certains clients pendant plusieurs semaines. Nous avons quasiment réalisé le budget que nous avions prévu et nos affaires se sont plutôt bien comportées en 2020 », apprécie le P-Dg qui avait mis en place le télétravail dès le début de la pandémie et qui prévoit une année 2021 dans les mêmes tendances que la précédente. Côté ressources humaines, aussi l’entreprise reste sur une belle dynamique : après avoir effectué 14 recrutements en 2019 sur l’ensemble de ses services, elle a procédé à 9 recrutements en 2020 et prévoit de poursuivre dans sa lignée.

L’entreprise s’est engagée depuis plusieurs années dans une approche durable de son activité : tri, éclairage 100% LED, livraisons de produits locaux, installation de prises de recharge pour véhicules électriques… les initiatives trouvent un écho favorable auprès des salariés. « Nous avions installé trois prises à notre arrivée sur le site en 2016, nous en avons installé trois de plus depuis et nous envisageons de créer encore d’autres prises », précise Eric Tassilly, qui prévoit aussi d’installer des ombrières photovoltaïques sur le parking pour produire une énergie propre correspondant à près de 25% de la consommation électrique du site. « Cela va dans le sens de la politique du groupe qui vise une réduction de son empreinte carbone de 50% d’ici 2030 et dont l’objectif est d’atteindre la neutralité carbone à la fin de cette année ».

Eric Tassilly, P-Dg de KBSF Reims.

Les ateliers assurent la production de systèmes de freinage, de portes et de climatisation ainsi qu’une activité de service.

Commentaires