John Mikaël Flaux : créateur de joyaux mécaniques

Alors que l’horlogerie comtoise semble connaître une seconde jeunesse, s’appuyant à la fois sur le très en vogue « Made in France » et sur un léger essoufflement du marché Suisse, de jeunes Francs-Comtois passés par la case helvétique reviennent dans la région pour proposer leur propre marque de garde-temps. Des visages inédits qui participent de ce nouvel élan, souvent boostés par l’utilisation des médias sociaux et par la vente directe en ligne... Une dynamique que Le Journal du Palais se devait de mettre en lumière en ouvrant ses pages à une nouvelle rubrique consacrée à ce fleuron régional qu’est l’horlogerie. Elle mettra en lumière, au gré de l’actualité, ce renouveau, incarné par des passionnés riches d’un savoir-faire vieux de plusieurs siècles, comme John-Mikaël Flaux, horloger créateur à Morteau. Originaire de Bretagne, enfant, John-Mikaël Flaux voue une admiration sans borne aux automates qu’il