JCI : le congrès en point de mire

Photo: Johanna Cavel.

Julien Rigole-Montagut, entrepreneur, préside depuis le début de l’année la Jeune chambre économique de Toulouse. «Contribuer au progrès de notre société, en donnant aux jeunes des opportunités pour développer leurs talents de leaders », telle est la vaste et très noble ambition de la Jeune chambre économique française, affiliée à la Junior Chamber International ( JCI), dont les actions sont relayées en Occitanie par une douzaine de structures locales. Dans la Ville rose, le mouvement, un temps en sommeil, a repris de la vigueur depuis quelques années, avec l’arrivée à sa tête de nouveaux dirigeants, dont Julien Rigole-Montagut qui a pris la présidence de la JCI de Toulouse en décembre. L’antenne toulousaine compte aujourd’hui une quarantaine de membres dont la vocation est de « monter des projets citoyens au profit de la cité », résume le jeune président, qui dirige en parallèle trois entreprises : Tholus, Imagine Conception