J Way, un expert digital au service du local

Lancée à Carignan en 2020 dans l’espace coworking « La Brique », JWay est spécialisée dans la digitalisation des processus administratifs. Composé de trois personnes dont Jean-Marc Boueyrie, son fondateur et directeur général, cette équipe a lancé officiellement au mois d’août dernier la solution « Mon Service Mairie ».

FACILITER LES INTERACTIONS ENTRE CITOYENS ET COLLECTIVITÉS

Cette solution “Cloud” spécialement conçue pour les petites et moyennes communes et communautés de communes est un guichet numérique qui veut être « un vecteur de progrès au niveau local en facilitant les interactions entre les usagers et leurs collectivités en répondant à leurs besoins respectifs ».

Ce portail citoyen permet aux habitants de connaître toutes les informations qui leur sont utiles dans la vie quotidienne et d’accéder aux différents services en ligne et aux services publics (scolarité, urbanisme, permis de construire…) proposés par leurs collectivités.

En s’appuyant sur une centaine de e-formulaires avec processus de gestion intégrée (SVE, RGPD), JWay innove en développant un logiciel complet de gestion de relations avec les citoyens, lesquels peuvent ainsi accéder 7j/7 et 24 h/24 à 130 démarches communales.

Une application mobile facilitant, par ailleurs, les échanges entre les administrés et les mairies et EPCI (annuaire, actualités et notifications push…) tout en favorisant aussi le dynamisme économique et sociétal.

« Mon Service Mairie ne nécessite aucune compétence informatique particulière. Il offre des services à la carte à des prix justes, adaptés à la taille des collectivités territoriales et permet aux usagers d’apprivoiser le numérique au lieu de le subir », souligne Pierre Boueyrie, le chef de produit de Jway.

S’appuyant sur l’expérience de la société sœur luxembourgeoise J Way qui est une société d’Impact sociétal, présente aussi en Belgique et au Cameroun et qui a développé son activité autour de différentes prestations de services informatiques dédiés aux entreprises dans 23 langues et en déclinant 5 000 démarches motorisées, la jeune pousse yvoisienne veut montrer à l’avenir que le tertiaire peut-être une nouvelle source d’innovation dans les Ardennes.

Commentaires