Intégrer un consultant indépendant en entreprise : les indispensables juridiques

(Droits réservés)

Par Timothée Imberton, responsable financier et juridique chez Colibee D’année en année, le dynamisme du marché du conseil ne se dément pas. D’après une étude de Source Global Research, il enregistrait encore une croissance de 6,9 % en 2019 pour un chiffre d’affaires de 5 Mds€. En parallèle, le freelancing poursuit sa lancée fructueuse. 14 % des salariés envisageraient de devenir travailleurs indépendants, selon un sondage Ifop.Mais alors que le consulting indépendant a le vent en poupe, le législateur, multiplie les contrôles de conformité et durcit les règles du jeu pour les entreprises les plus négligentes. Le risque ? Des sanctions pour travail dissimulé. Dans ce cadre, comment bien intégrer un consultant indépendant dans son entreprise sans courir un risque juridique? Check-list! Pour un contrat annuel d’un montant égal ou supérieur à 5 000 € HT (montant global de la prestation même si celle-ci fait l'objet de plusieurs