Inquiétudes et confiance mesurée pour les patrons aubois

José Montero demande davantage de souplesse administrative pour faciliter le redémarrage des activités.

Les branches professionnelles du Medef de l’Aube ont fait le point au sortir du confinement. Comment les entreprises auboises sortent-elles du confinement ?  « Nous sommes désormais face à des incertitudes, à des inquiétudes, dans un contexte de confiance mesurée », analyse José Montero. Le président du Medef Aube a récemment réuni les représentants aubois des branches professionnelles et des entreprises adhérentes du mouvement patronal pour un point de la situation. C’est ainsi que la Fédération du bâtiment de l’Aube indique que 83 % des chantiers sont ouverts et 85 % des salariés en CDI retravaillent. Toutefois, le recours aux intérimaires, aux CDD et aux apprentis n’a pas repris et les entreprises doivent faire face à un surcoût de 10 à 15%, lié à la baisse de la production et aux coûts sanitaires. Pour l’industrie textile c’est la double peine. D’une part le prêt-à-porter était à l’arrêt avec
Commentaires