Il y a dix ans, les bourguignons prenaient la route des Climats…

Le 8 avril marquait les dix ans de la Marche des Climats et de la signature de la Charte territoriale des Climats. En cette date anniversaire, les 53 signataires, dont le Préfet, Fabien Sudry, les grands élus et membres fondateurs ainsi que les 40 maires du site inscrit, se sont réunis en visio-conférence pour échanger et formuler de nouveaux vœux sur l’avenir des Climats, en lien avec ses villages viticoles, incarnés si bien par l’itinéraire de la Route des Grands Crus de Bourgogne.

Il y a dix ans, la Marche des Climats lançait la candidature Unesco et la mobilisation des habitants. Plus de 3.000 personnes s’étaient réunies pour formuler ensemble ce vœu de voir inscrits les 1.247 Climats au patrimoine mondial de l’Unesco. Un événement qui avait marqué les esprits et fait briller les yeux de petits et grands lors d’une marche de Chambolle-Musigny au Clos Vougeot, au cœur d’un parcellaire révélé par 1.000 torches. À l’arrivée, une projection sur les murs du château, un ban bourguignon monumental et un discours historique de Bernard Pivot lors du lâcher de lanternes avait gravé ce moment dans le cœur de beaucoup. La signature de la charte territoriale, plus confidentielle, était elle aussi une avancée fondamentale. « On l’appelait notre constitution des Climats, confie Aubert de Villaine, alors président de l’Association. Réunir les maires, les élus, les présidents des organismes viticoles pour formaliser le caractère unique et exceptionnel du site et les engager tous ensemble dans la protection et la transmission de ce patrimoine, c’était une vraie ambition pour les Climats ». Elle fut signée par 53 élus et professionnels du territoire : maires, présidents du Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB), de la Confédération des appellations et des vignerons de Bourgogne (CAVB), de la Fédération des négociants-éleveurs de grande Bourgogne (FNEB), de la chambre d’agriculture Côte-d’Or, de l’Institut national de l’origine et de la qualité (INAO), de la CCI Côte-d’Or, du conseil départemental de la Côte-d’Or, du conseil régional, du préfet de région…

VERS DES CLIMATS DURABLES

Aujourd’hui, dix ans plus tard, l’association souhaite rester dans ce même état d’esprit et renouer les liens avec les maires du site inscrit. Gilles de Larouzière, président de l’Association, explique : « Depuis l’inscription, nous nous sommes prioritairement concentrés sur la protection du paysage et du patrimoine du site, de sa Valeur universelle exceptionnelle (VUE), et sur l’engagement de grands projets de valorisation des Climats à l’instar de la Maison des Climats ou de la signalétique routière et patrimoniale. Nous travaillons, depuis quelques mois, en très forte proximité avec la viticulture sur des sujets essentiels comme le développement durable et la pérennité des terroirs hérités de la construction millénaire des Climats. Aujourd’hui, nous souhaitons prendre le temps de renouer un dialogue en profondeur avec les maires. Nous ressentons le besoin de leur expliquer plus en détail l’action de l’association afin qu’ils puissent en tirer tous les bénéfices pour leur territoire. Nous souhaitons également apporter notre pierre à l’édifice pour animer et faire vivre les villages viticoles qui jalonnent cette route emblématique qu’est celle des Grands Crus de Bourgogne. En lien avec notre commission tourisme, qui réunit l’ensemble des instances touristiques de la région, nous réfléchissons à un projet de développement et d’animation autour de cette route, en lien avec les acteurs de terrain, et à destination des habitants comme des visiteurs. C’est un projet structurant, pour lequel nous ferons une analyse de terrain préalable afin d’éviter tout doublon ou télescopage de projets. De grands schémas sur le développement du vélo sont en cours d’élaboration dans les communautés d’agglomération et de communes ; des portes d’entrées oenotouristiques vont voir le jour en 2022… Les planètes semblent alignées. Il nous faut convertir ces opportunités en forces pour qu’elles profitent à tout le territoire et rayonnent d’une manière raisonnée et durable, dans “l’esprit” cher aux Bourguignons qui l’habitent et le font vivre. »

Les Climats, un engagement au quotidien pour le territoire

Politiquement et stratégiquement : la Mission Climats et sa conférence territoriale

Techniquement : des commissions de travail et des membres engagés

Financièrement : une Convention Cadre renouvelée cette année, qui engage les membres fondateurs de l’Association sur un plan d’actions sur quatre à six ans et qui réaffirme la confiance en l’expertise de l’association pour le concrétiser

Humainement : un lien indéfectible au grand public, ancré dans l’ADN de l’Association, qui se poursuit par des projets de médiation et de programmation culturelle et événementielle.

Commentaires