« Il n’y a qu’une armée »

Général Patrick Henry, directeur du Centre interarmées du soutien « restauration et loisirs ».

Basé au quartier Général-Frère, dans le 7e arrondissement de Lyon, le Général Patrick Henry arrive au terme de son mandat et passera le relais à la fin de l’été, le 26 août. Réso Hebdo Éco. Vous êtes arrivé à la tête du Centre interarmées du soutien “restauration et loisirs” à la fin de l’été 2016. Pensez-vous que l’on accorde à ce centre – et aux missions qui lui incombent– l’importance qui lui est due ? Général Patrick Henry. Le Centre interarmées du soutien “restauration et loisirs” a la charge de 350 restaurants et anime une filière imposante (environ 8 000 personnes concernées). On parle de sites physiques (les restaurants des bases aériennes, navales, des casernes) mais aussi des bateaux de la Marine nationale. Sans oublier les militaires déployés en opérations extérieures (Opex), comme ceux de l’opération Barkhane, menée au Sahel et au Sahara. La mission du Centre est primordiale. Il s’agit