« Il n’y a qu’un seul notariat »

« La loi pour la croissance nous a rappelé que rien n’était acquis », a souligné Jean-François Humbert, président du Conseil supérieur du notariat.

Alors que le 115e Congrès des notaires battait son plein en juin à Bruxelles, avec l’international comme thème unique et prégnant, Jean-François Humbert, le président du Conseil supérieur du notariat, est revenu sur les actions de sa mandature. Au nombre de ses priorités, à l’aune des effets de la loi Croissance avec la refonte des offices notariaux : l’unité de la profession, son développement et son avenir. Quelles sont les priorités du président du Conseil supérieur du notariat ? Les chantiers en cours ? Dès mon élection, j’ai désigné trois grandes priorités. La première, l’unité de la profession. Il y a qu’un seul notariat. Notre profession met en œuvre des actions pour aider l’installation des notaires issus de la loi Croissance. La deuxième, le développement. Les notaires doivent diversifier leurs activités, dans le respect bien sûr de leur identité, et renouveler leur gamme de services et la manière de