« Il faut déminer le débat sur les retraites »

Geoffroy Roux de Bézieux

Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef national

Le président du Medef s’explique sur le dossier des retraites et présente ses autres priorités. RésoHebdoÉco. Le gouvernement ne pouvait-il pas faire l'économie du long conflit autour de sa réforme des retraites ? Geoffroy Roux de Bézieux. Nous n’étions pas demandeur d’une réforme aussi profonde. Nous proposions de fondre les 42 régimes actuels en trois : pour les indépendants, pour les salariés du privé, et pour les fonctionnaires. En respectant deux principes : l’équilibre financier, et pas de hausse du coût du travail. Cela dit, la vrai question est de savoir si le système par répartition, créé à la sortie de la guerre, peut perdurer avec une démographie qui n’est pas la même. Je rappelle qu’on ne cotise pas pour sa retraite, mais pour celle des autres. C’est le principe de la répartition. En 1945, quatre actifs cotisaient pour un retraité. C’est 1,7 actif aujourd’hui, ce sera 1,4 actif en
Commentaires