Hors Ligne se dédie au street art

(Photo : J.L.)

Mélanie Dionisio, Nicolas Andrieu, Loïc Mondé et Stéphane Ramos portent ce projet privé qui participe à l’émergence de la culture urbaine. Sortir du cadre pour proposer un espace éphémère dédié au street art, c’est la vocation de Hors ligne, qui a ouvert ses portes jeudi au cœur de Saint-Cyprien. « Notre nom est la traduction de outline qui signifie dans le monde du graffiti que la peinture trace ses contours hors cadre », s’amuse Mélanie Dionisio, à l’initiative de ce projet avec trois autres amis, Nicolas Andrieu, Loïc Mondé et Stéphane Ramos qui ont déjà révolutionné l’art urbain dans la Ville Rose, avec l’exposition Mister Freeze, le Festival Open Summer, les soirées Hello Brooklyn ou encore la création de l’Espace Cobalt. « Loïc, alias Mondé est tombé dans le street art à 12 ans et quand j’ai rejoint son agence Bayah Dezign spécialiste de l’événementiel artistique, j’ai épousé son