Groupe Mercure : l’immobilier d’exception résilient face à la crise

Dans le quartier de la Côte Pavée, cette grande maison de ville du XIXe siècle est en vente sur le site du groupe Mercure, affichée à 1,49 M€.

Spécialisé dans les biens de caractère et demeures de prestige, le groupe toulousain affiche des résultats satisfaisants malgré une année 2020 marquée par le recul des acheteurs étrangers. Malgré deux confinements et la raréfaction de la clientèle étrangère, le groupe Mercure, spécialisé dans l’immobilier haut de gamme (châteaux, manoirs et maisons d’exception), a réalisé l’an dernier une belle progression de ses ventes. Basé à Toulouse, le groupe a en effet réalisé l’an dernier quelque 250 M€ de transactions pour 276 biens vendus (contre 247 en 2019). Un résultat qui s’explique selon Olivier de Chabot, directeur général du groupe, par la bonne dynamique de la clientèle française qui a compensé la baisse du nombre des acheteurs étrangers, américains et asiatiques essentiellement. Les investisseurs étrangers (pour le coup à 82 % européens) ont ainsi représenté 22 % du chiffre d’affaires du groupe l’an
Commentaires