Grands chantiers en vue pour la rénovation urbaine à Troyes

Le préfet de l’Aube, Thierry Mosimann et Pierre Liogier, directeur départemental des territoires de l’Aube. (Photo : Laurent Locurcio)

Après avoir déjà investi 92 millions d’euros dans l’Aube, l’Anru mobilise 37 millions supplémentaires pour un programme estimé à 155 millions d’euros. En matière de rénovation du logement social, 2018 aura été en quelque sorte une année de transition dans l’Aube. En dressant le bilan, voici quelques semaines, de l’action de l’État dans le département en matière de logement, Thierry Mosimann rappelait que 92 millions d’euros d’aides avaient été injectés par l'Anru, l'agence nationale pour la rénovation de l'habitat, pour un investissement global de 135 millions d’euros entre 2010 et 2018. Un vaste programme qui aura concerné 8 000 logements sociaux à Troyes, La Chapelle-Saint-Luc, Romilly-sur-Seine et Bar-sur-Aube. Or ces chantiers s’achèvent, ce qui explique qu’en 2018, seulement 1,75 million d’euros auront été mobilisés par l’Anru. « Mais un nouveau grand programme de