Grand débat : l’opportunité pour le Medef de se faire entendre

Patrick Martin, président délégué du Medef, entouré de Géraud Spire (président de la CCI des Ardennes) et Thierry Ducoffe (président du Medef ardennais)

Patrick Martin, président délégué du Medef estime que le débat peut servir à diffuser les propositions des entreprises. « Le mouvement des gilets jaunes ne cible pas les entreprises ». Rappel utile de Patrick Martin, président délégué du Medef, qui observe que la crise sociale et démocratique oppose surtout les manifestants aux pouvoirs publics. « Beaucoup de nos salariés ont pu participer aux manifestations mais le climat social est apaisé dans les entreprises », assure-t-il. Des gilets jaunes, Patrick Martin partage le ras-le-bol fiscal mais dénonce fermement la contestation violente et anti-système. « Les entreprises du commerce ont aussi souffert en perdant de l’activité avec 60 000 salariés qui ont subi du chômage partiel », ajoute celui qui dirige le groupe de distribution industrielle Martin Belaysoud (2 500 salariés). En venant à la rencontre des chefs d’entreprise ardennais dans le cadre du grand débat organisé par son