Garnica prend racine à Troyes

Garnica

Pedro Garnica, Jean Rottner et François Baroin pour le coup d’envoi de l’un des plus gros investissements industriels dans le Grand Est.

Le spécialiste espagnol du contreplaqué de peuplier lance les travaux de construction de son usine à Troyes avec une prévision de 300 emplois à terme. La plantation symbolique d’un peuplier devant la future usine de Garnica à Troyes est l’épilogue d’une histoire née il y a plus de quatre ans. Pedro Garnica, industriel espagnol devenu l’un des leaders du contreplaqué de peuplier avec 1100 salariés, sept usines et 93 % d’exportations dans 45 pays, était à la recherche d’un second site d’implantation en France après Samazan, près de Marmande. « Je visitais une usine de contreplaqué en Champagne mais l’outil industriel ne me convenait pas : en revanche, dans le parc à bois j’y ai vu les plus beaux peupliers de toute ma vie », explique-t-il. Et en matière de peuplier, l’homme s’y connaît. Il ne manque d’ailleurs jamais une occasion pour réhabiliter une essence qui était tombée en désuétude