French Tech Troyes a constitué son équipe

La communauté French Tech Troyes s’est créée en six semaines seulement. (Photo: Laurent Locurcio)

Troyes a préféré jouer collectif avec la Haute-Marne et l’Yonne pour décrocher le label. Le dossier a été mené au pas de charge, en six semaines seulement. « Dès le départ nous avons joué la carte collective : Troyes aurait pu y aller seule au vu des critères demandés, mais ça aurait été stupide car nous avions une vraie originalité à mettre en avant », rappelle Francis Bécard, directeur de la Technopole de Troyes. Le réseau informel existait déjà. « Pour nous c’était tout naturel de déposer une candidature commune », ajoute Christophe Juppin, responsable innovation à la CCI Meuse Haute-Marne. Les liens avec le cluster Nogentech, la présence d’une antenne de l’UTT à Nogent et une agence de développement, Business Sud Champagne, rayonnant sur les deux départements, sont déjà bien réels. L’existence d’un pôle métropolitain regroupant pour l’heure Troyes, Sens et Chaumont, a également aidé à la