Redéfinir l’implantation des usines à risque