Fonctionnaires : Macron prêt à renoncer aux 120 000 suppressions de postes.