Dix ans après, faut-il craindre une nouvelle crise ?