Fanfan : la décoratrice

(Photo : JDP)

Marie-France Fleutelot fait de la résistance aux grandes chaînes de magasin de décoration. L’année dernière, elle a ouvert sa première boutique, dans le quartier Montchapet. Lorsque je pénètre dans la boutique, les catalogues des grands fournisseurs (Camengo, Casamance,Nobilis,etc...) - avec qui elle travaille depuis toujours - sont bien rangés sur les étagères juste au-dessus d’un dressing d’échantillons de tissus de toutes sortes. Un fauteuil baroque dont il ne reste que le squelette, pour l’instant, est en cours de réalisation, des coussins ornent le reste de la pièce. Derrière, j’aperçois l’antre de Marie-France Fleutelot : son atelier avec deux machines à coudre professionnelles et une grande table de couture. Rares sont les boutiques indépendantes de décoration dans le centre-ville qui ont résisté aux grandes enseignes sur Dijon... Marie-France Fleutelot a décidé de prendre le contre-pied de la tendance et de se