Export : la viticulture en mutation

Les experts de la Caisse d’Epargne Grand Est Europe et de BPCE informent, conseillent et accompagnent les professionnels du champagne à l’international, parfois en lien avec des partenaires privés. (Photo : Benjamin Busson)

Face à un marché en pleine mutation, la viticulture en Champagne est tentée de miser sur l’export. Un marché international riche en opportunités mais qui ne s’improvise pas. Depuis 2017, le poids des exportations de champagne (en volume) a pour la première fois de l’histoire dépassé celui du marché français. Le début d’une nouvelle ère placée sous le signe de l’international pour toute une filière. « En 2018, les exportations (expéditions hors France) de Champagne représentent 154,83 millions de bouteilles. Ces exportations ont généré 2,9 milliards d’euros (HT départ Champagne) », explique Fabrice Schutz, Chargé d’affaires international à la Caisse d’Epargne Grand Est Europe. « C’est l’équivalent de 28 Airbus A320 », indique-t-il. Face à ces opportunités de marché, la Caisse d’Epargne Grand Est Europe a organisé une rencontre entre ses experts et les professionnels du champagne sur