Europe: Réforme du congé parental

Crédit: freepics

Les institutions européennes se sont entendues sur la réforme du congé de paternité, du congé parental et du congé aidant. Le Parlement européen et le Conseil européen - qui représente les États membres -, chapeautés par la Commission, ont convenu d'établir une norme minimale à l'échelle de l'Union européenne de 10 jours de congé de paternité, accordés aux pères après la naissance de leur enfant. Ce congé sera rémunéré à hauteur de la prestation d'assurance-maladie. Il n’y a donc pas de changement, pour les pères français, qui bénéficient déjà de 11 jours de congé paternité (18 jours pour une naissance multiple), indemnisés en moyenne à plus de 90% de leur salaire. L'Europe s'est également mise d'accord sur l'instauration d'un congé parental d'au moins quatre mois par parent, dont deux mois ne seront pas transférables à l'autre parent. La rémunération, pour ces deux mois, sera déterminée par chaque État-membre. Les parents français