En Haute-Garonne aussi, le défi de la pérennité des stations de ski

Superbagnères

La station de Superbagnères.

Le conseil départemental a présenté ses investissements pour la nouvelle saison hivernale. À en croire Maryse Vezat-Baronia, la vice-présidente du conseil départemental de Haute-Garonne en charge du tourisme, ladite activité serait, à Luchon, si ancienne qu’elle remonterait... au 18e siècle ! Toutefois, si les aristocrates de l’époque venaient y apprécier l’air pur et les eaux thermales, ce sont les touristes du 20e siècle, bien plus ordinaires, qui ont fait le succès de la station de Superbagnères - la première à avoir ouvert dans les Pyrénées, et la deuxième en France après Chamonix. Tout comme les touristes et leurs envies « ont changé depuis quelques années », observe Didier Cujives, le président de Haute-Garonne Tourisme, qui, le 29 novembre, animait aux côtés de la vice-présidente, une conférence de presse consacrée aux nouveautés des stations de ski haut-garonnaises dans l’un des salons de réception du conseil