En Alsace, la bibliothèque humaniste de Sélestat

Le trésor de la bibliothèque humaniste, avec ses 154 manuscrits médiévaux.

Dès le XIVe siècle, un esprit nouveau souffle sur l’Europe. À mi-chemin entre les grands centres intellectuels de l’Italie et des Pays-Bas, Sélestat joue un rôle clé dans sa diffusion. Son école latine est l’une des plus réputées du Saint-Empire Romain Germanique. À la pointe des innovations pédagogiques, elle forme des centaines d’élèves à ce nouvel esprit. Pendant près d’un siècle, de 1440 à 1526, Sélestat est au cœur des nouveaux réseaux de diffusion de la connaissance. De cette riche période, Sélestat conserve un témoignage unique : la bibliothèque humaniste. Son fonds réunit celui de la bibliothèque paroissiale et celui de la bibliothèque personnelle de Beatus Rhenanus, auxquels se sont ajoutés des achats et des dons d’ouvrages anciens au fil des siècles. L’histoire de la bibliothèque paroissiale débute en 1452 avec le don de Johannes von Westhuss, recteur de l’église paroissiale de Sélestat. Cette