Emploi : TCM déploie ses PCE pour affronter la crise

Bruno Gantelet invite les entreprises auboises à se rapprocher des PCE pour leurs recrutements.

Un réseau d’une dizaine de points conseils dans l’agglomération pour aider les demandeurs d’emploi et les entreprises qui recrutent.

Si la reprise économique semble se profiler à l’horizon avec l’avancement de la campagne de vaccination, la perte de nombreux emplois semble malheureusement inévitable. « Les aides financières aux entreprises vont progressivement s’estomper et certaines d’entre elles vont se retrouver en difficulté et en situation de devoir licencier du personnel », craint Bruno Gantelet, conseiller communautaire de Troyes Champagne Métropole en charge de l’Emploi. Il faudra alors mobiliser toutes les énergies pour accompagner les demandeurs d’emplois. Pour faire face à cette situation, TCM déploie, avec le soutien des communes de l’agglomération et en partenariat avec Pôle Emploi, un dispositif d’accompagnement individualisé.

« Le dispositif s’est élargi avec l’agrandissement de l’intercommunalité pour couvrir au mieux le territoire », poursuit Bruno Gantelet. Aujourd’hui c’est un réseau de six PCE ( Points Conseil Emploi) qui assure cet accompagnement dans des locaux dédiés sur l’agglomération à Troyes, La Chapelle-Saint-Luc, Pont-Sainte-Marie, Saint-André-les- Vergers, Sainte-Savine et Saint-Julien-les-Villas. À ceux-là s’ajoutent quatre permanences emploi en milieu péri-urbain et rural, à Bouilly, Saint-Lyé, Estissac et Lusigny-sur- Barse. Tous ceux qui sont à la recherche d’un emploi peuvent s’y rendre pour consulter internet et rencontrer des agents qui vont les aider dans toutes leurs démarches. « Dans la recherche d’emploi, le facteur humain est très important et ce dispositif est orienté en ce sens », ajoute cet ancien chef d’entreprise qui connaît bien les problématiques de recrutement.

LA DIMENSION LOCALE

Les communes ont mis à disposition des locaux pour accueillir des PCE. Saint-Julien-les-Villas a récemment mis en service son nouveau PCE dans un bâtiment rénové près de la mairie. « Cet emplacement lui donne davantage de visibilité, tant pour les demandeurs d’emploi que pour les entreprises qui peuvent nous solliciter directement pour tous leurs besoins de recrutement », fait remarquer Jean-Michel Viart, maire de Saint-Julien-les-Villas et vice-président de TCM. Les PCE étant bien placés pour répondre aux entreprises par leur proximité et leur connaissance précise des demandeurs d’emplois, cadres et non cadres, inscrits localement. En 2019, les PCE de l’agglomération troyenne ont réalisé 4 531 entretiens individuels ainsi que 2 022 mises en relation sur des offres d’emploi.

Le PCE de Troyes accueille plus spécifiquement les cadres en recherche d’emploi. Les thématiques de la formation et de la reconversion professionnelle sont également prises en compte dans le cadre de l’accompagnement. Un dispositif sur lequel TCM compte bien s’appuyer pour limiter l’impact de la crise sanitaire sur les entreprises. En même temps, l’intercommunalité veut aussi en faire un outil du rebond économique en aidant les entreprises à trouver, localement, les ressources dont elles auront besoin pour relancer leur activité dans les semaines et les mois à venir.

Commentaires