Audrey BaudeletElle a trouvé ses marques

Audrey Baudelet, sous la verrière du centre Marques Avenue Troyes.

Après douze ans d’expérience dans le commerce, l’Auboise a été nommée directrice du centre Marques Avenue Troyes.

Elle se serait bien vue architecte d’intérieur. Mais une expérience dans le commerce a chamboulé ses plans. « J’étais entrée chez Décathlon, avec l’objectif d’y rester un an afin de financer mes études. J’y suis finalement restée six ans », explique Audrey Baudelet. Puis, après avoir pris la direction adjointe d’une boutique Célio, elle est devenue responsable de magasins de l’enseigne Tape à l’œil. En juin 2019 elle a intégré le centre Marques Avenue, à Troyes, en tant que directrice.

Avant qu’elle n’en ait conscience, son goût pour le commerce était déjà bien ancré. Suite à un début en restauration, « où [elle] ne [s]’épanouissai[t] pas du tout », elle avait bifurqué vers un BEP vente, action marchande, et effectué son stage en magasin d’usine, chez Morgan. Elle avait obtenu son diplôme en un an.

En 2006, avec en poche un Bac STG, spécialité communication et gestion des ressources humaines, elle entre en FAC de droit. « Je voulais devenir avocate. Mais, pour des raisons personnelles, je n’ai pas terminé l’année », se souvient-elle. C’est à cette période qu’a germé l’idée de se réorienter vers des études d’architecte d’intérieur.
« J’ai aussi une passion pour l’art. Je suis subjuguée par le fait que quelque chose de visuel puisse provoquer une émotion », souligne Audrey Baudelet, qui se serait bien vue créer des lieux de vie.

COMMERCE ET MANAGEMENT

En 2007, après avoir interrompu ses études de droit, c’est donc chez Décathlon qu’elle fait ses premières armes dans le domaine du commerce. De ses débuts (c’était en période de Noël et elle était démonstratrice de produit), elle garde le souvenir d’avoir eu l’opportunité de faire « exploser les ventes de DSI, les premières consoles sportives de l’enseigne ». « J’ai adoré le commerce. Cet emploi m’a révélé une de mes passions », observe-t-elle. Elle deviendra monitrice, son rôle consistant à former les entrants.

Puis, en 2013, un ancien responsable de Décathlon, devenu directeur d’une boutique Celio, lui proposera le poste d’adjointe de direction : « C’était ma première vraie rencontre avec le management, ma deuxième passion. Ce poste m’a permis de combiner le commerce et la gestion des ressources humaines ».

En 2015, c’est indirectement grâce à un chasseur de têtes qu’Audrey Baudelet est embauchée par l’enseigne de vêtements pour enfants Tape à l’œil : « Après avoir refusé l’offre, le directeur de Celio m’a demandé si le poste était susceptible de m’intéresser. J’ai eu un vrai coup de cœur pour la marque. Il faut dire que je venais d’avoir mon premier enfant », relate la jeune maman, dont le deuxième enfant naîtra en 2016. « En un an, j’ai eu la récompense de voir le magasin augmenter ses performances. Et au bout de deux ans, on m’a également confié la gestion d’un deuxième magasin de l’enseigne », confie-t-elle.

Au bout de quatre ans cependant, elle décide de postuler à Yschools (l’École Supérieure de Commerce de Troyes), comme chargée de promotion. Elle y restera trois mois. « C’était vraiment top. Mais il me manquait l’aspect commercial, concède-t-elle. J’avais besoin de retrouver une équipe à gérer ». Elle fera alors un passage chez Cultura, de quatre mois. « C’était trop similaire à ce que je connaissais déjà », explique la dynamique passionnée.

ARRIVÉE AU CENTRE MARQUES AVENUE

« Lorsque l’on m’a proposé de prendre la direction du centre Marques Avenue, c’est la rencontre humaine avec la direction qui m’a convaincue. J’ai eu un réel coup de cœur lors de mes entretiens avec la directrice Retail France, Sylvia Lemasson, et le directeur général, Zakari Leriche, observe-t-elle. L’aspect diversifié du poste a également été déterminant ». Tel un chef d’orchestre, Audrey Baudelet a aujourd’hui de nombreuses missions à mener. Que ce soit dans le domaine du marketing, de la gestion humaine, en collaboration avec les magasins, ou encore de l’expérience client. Avec ce poste, elle découvre la partie technique, avec la maintenance du centre : « C’est une partie attrayante, car elle concerne l’embellissement du centre », constate la passionnée d’architecture d’intérieur avant d’ajouter : « C’est un métier extrêmement enthousiasmant ».

« On m’a donné comme objectif principal de faire connaître le renouveau du centre et augmenter le trafic à travers des animations et une expérience shopping différenciée. Il faut se souvenir que le centre est sorti de terre début 1993. Il y avait sept bâtiments, dix-huit entrées et deux kilomètres entre les plus éloignées. L’offre était éparpillée. En avril 2019, tout a été concentré et une nouvelle page s’est tournée. Je suis donc arrivée pour en quelque sorte porter cette renaissance », explique la directrice.

Pour relancer le centre Marques Avenue Troyes, regroupant 48 enseignes, avec neuf secteurs représentés, Audrey Baudelet peut compter sur l’appui d’une assistante et de plusieurs équipes, chargées de l’accueil, la sécurité, les services techniques et le ménage. Sans oublier les boutiques. « On construit, on maille ensemble pour qu’on puisse travailler dans les meilleures conditions dans le schéma proposé », résume-t-elle.

REMETTRE EN AVANT L’ASPECT CONVIVIAL ET L’ESPRIT FAMILIAL

Fini l’ancien modèle outlet, place au renouveau. Zones de repos, service et écoute de la clientèle améliorés : pour illustrer les contours du nouveau schéma de Marques Avenue, l’Auboise insiste volontiers sur la volonté de la direction de miser sur l’aspect convivial : « Nous avons par exemple créé une kids’ place, pour les enfants de 3 à 10 ans – une garderie gratuite d’une heure trente, les samedis et jours de forte affluence, avec des ateliers d’activités intellectuelles et manuelles. Les enfants gardent en souvenir les objets qu’ils ont créés. Nous voulons remettre en avant l’esprit familial ».

Parcours

1988 Naissance à Troyes, le 11 juin.
2006 Bac STG, spécialité communication et gestion des ressources humaines.
2007-2013 Démonstratrice produit puis monitrice chez Decathlon.
2013-2015 Directrice adjointe chez Célio.
2015-2018 Responsable magasin puis multi-site chez Tape à l'Œil.
2019 Directrice du centre de Marques Avenue Troyes.
Commentaires