Elitimage suit le mouvement des réseaux sociaux

Elitimage

Elitimage propose à ses clients de se démarquer dans une campagne vidéo de 60 secondes pensée pour les réseaux sociaux.

Sur le même concept que Brut ou encore Konbini, la société dijonnaise Elitimage lance son nouveau service Elit 60 pour les PME et PMI de la région.

Connue pour ses vidéos promotionnelles pour la ville de Dijon ou encore pour la réouverture du musée des Beaux-Arts de la cité des Ducs, la société Elitimage cherche à se diversifier et à profiter du numérique et des nouvelles tendances pour capter de nouveaux publics. Son fondateur, Christian Campal, réalise des vidéos au sein de son entreprise depuis 1993. « J’en ai connu des évolutions », s’en amuse-t-il. « Depuis quelques temps, nous étions confrontés à différentes choses, observe-t- il. D’abord, les clients ont de moins en moins de budget à pourvoir à la vidéo et la consommation change. On estime que 70 % des personnes regardent aujourd’hui des vidéos sur leur smartphone et 90 % d’entre elles le font sans le son ». Face à cette « méconnaissance des prix » et au « manque d’expertise », Christian Campal et son équipe ont pensé un nouveau produit : Elit 60. « L’objectif est de concevoir une courte vidéo de 60 secondes très visuelle et rapide, pour que le client puisse passer des messages les plus impactants possible. »

UN ACCOMPAGNEMENT SUR MESURE

Destiné principalement aux PME et PMI, ce nouveau service implique un accompagnement et une expertise de la part d’Elitimage. « Lorsque le client s’adresse à nous, nous mettons en place un document partagé pour élaborer ensemble un storyboard », explique Christian Campal. L’accent mis sur un maximum de dix messages. « Comme dans une bande annonce, il ne faut pas tout dévoiler, il faut surtout susciter l’envie. » Une fois que le client a identifié ses différents messages, Christian Campal et Mehdi Mejdoub travaillent ensuite avec ce dernier pour le contenu visuel. « Nous tournons chez nos clients entre 20 et 30 plans différents pour venir illustrer leurs messages et nous nous occupons ensuite du son et des aspects juridiques », complète-t-il. Une production en binôme qui permet ainsi un accompagnement et une réelle expertise tant sur les message que sur l’aspect technique et artistique.

À l’issue, Elitimage livre deux montages vidéo, un premier au format 16/9e et un second carré pour le réseau social Instagram. « Ensuite, libre au client de l’utiliser comme bon lui semble », fait remarquer Christian Campal. Ce dernier confie toutefois pouvoir offrir aux clients un accompagnement sur les réseaux sociaux avec un community manager. « Nous souhaitons vraiment proposer une solution clé en main et pouvoir, à l’issue, rendre compte de l’impact de la vidéo grâce aux statistiques des différents réseaux sociaux. »

Alors qu’une dizaine de clients ont déjà été conquis par Elit 60, Elitimage travaille déjà sur un le prochain concept, Elit 90. Des vidéos qui feront cette fois une minute 30 et qui ressembleront davantage à un publireportage, avec un travail journalistique derrière.

elitimage.com

Commentaires