Drôle d’exemple

Edito Cela s’appelle jouer avec les nerfs des autres. La décision d’une minorité de professeurs de ne pas rendre leurs copies de bac à certains candidats a mis le pays en émoi. D’autant que les parents sont souvent bien plus stressés que leurs rejetons pour les résultats du bac ! Si de tels agissements sont l’œuvre d’une infime minorité d’enseignants, ils ne mettent évidemment pas à l’honneur ceux qui s’y sont risqués. Alors que le corps professoral déplore trop souvent le manque de respect de la part de nombreux élèves et parents, l’exemple était sans doute malvenu. Et si la date ou l’heure de délivrance des résultats peut paraître anecdotique, hormis pour le petit cœur fragile de nombreux parents d’ados, il revêt malgré tout une importance capitale pour les bacheliers amenés à remplir des dossiers pour la suite de leurs études supérieures. Que l’on soit pour ou contre