Dix candidats pour un fauteuil rémois

Dans la dernière ligne droite, certains candidats ont été invités par des organisations professionnelles (FFB, Medef, CPME, CCI...) à présenter les grandes lignes économiques de leur programme. Ici Arnaud Robinet, Eric Quénard et Gérard Chemla.

Le premier tour des Municipales se déroule le dimanche 15 mars prochain. Focus sur les programmes économiques dans les principales villes du territoire. Élu en 2014 avec 46,2% des voix au second tour, face à la maire sortante Adeline Hazan (42,8%) et Roger Paris (FN, 11%) Arnaud Robinet a annoncé sa candidature à sa propre succession mi-décembre 2019. Six ans plus tard, le scrutin s’annonce bien différent. En premier lieu par le nombre de listes en présence, deux fois plus nombreuses (dix en 2020, contre cinq en 2014). En second lieu par le remodelage complet de l’échiquier politique national et local, qui a vu la quasi-disparition des investitures partisanes pour lesquelles les candidats bataillaient mais aussi l’apparition de nouveaux partis, La République en Marche en tête. En 2020, le maire sortant Arnaud Robinet est l’une des deux seules têtes de liste déjà présentes six ans plus tôt, avec le candidat de Lutte Ouvrière, Thomas