Dijon fiabilise son alimentation en eau potable

Inauguration de l’usine Henri Vanier en présence de Marie-Ange Debon, directrice générale de Suez France et de François Rebsamen, maire de Dijon, président de Dijon Métropole.

Vendredi 22 mars, Suez inaugurait en partenariat avec Dijon Métropole, la première usine d’eau potable par ultrafiltration sur le territoire. L’usine, implantée boulevard du Chanoine Kir, a été baptisée Henri Navier, en hommage à ce célèbre ingénieur et mathématicien dijonnais. Sa construction permet de relancer l’exploitation de la source de Morceuil, arrêtée en mars 2013 suite à des pollutions physicochimiques et bactériologiques. Cette deuxième source historique de Dijon Métropole après le Val Suzon et ce dès 1905, est une source naturelle de sol très calcaire, située entre les communes de Fleurey-sur- Ouche et Pont-de-Pany, qui alimente Dijon grâce à une canalisation de plus de 16 kilomètres. Afin que Morceuil puisse à nouveau approvisionner la capitale régionale, et après trois ans d’études, Dijon Métropole et Suez ont conjointement dévoilé la plaque portant le nom d’Henri Navier à l’entrée de