Deule Ayzate, champagne joliment adapté

Cette diversification des activités permet de valoriser les compétences des travailleurs en situation de handicap de l’ESAT rémois.

Dans un article, le « chapô » est ce texte court (que vous êtes en train de lire) destiné à présenter le sujet qui va être traité, sorte d’incitation à la lecture. Eh bien, une fois n’est pas coutume, pour inciter davantage le lecteur à lire ce qui suit… nous n’en dirons pas plus dans ce chapô .

De la coupe aux lèvres, si l’on peut dire, il aura fallu à peu près deux ans pour mener à bien ce projet ambitieux : créer une marque de champagne. Pourtant, a priori, rien d’exceptionnel en terre champenoise. Sauf que le champagne Deule Ayzate n’est peut-être pas tout à fait un champagne comme les autres. Oh ! que l’on se rassure : les bulles sont d’un diamètre idéal, les propriétés organoleptiques parfaites, et la culture des vignes certifiée Haute Valeur Environnementale… Simplement, la marque est celle de l’ESAT* APF France Handicap** de Reims, structure médico-sociale qui accueille une centaine de travailleurs en situation de handicap. Un ESAT qui vend « son » champagne, la chose a de quoi surprendre. Mais, finalement, pas tant que cela…

GENÈSE D’UN PROJET

Fondé en 1954 – ce qui en fait l’un des plus anciens établissements français de ce type -, pleinement intégré dans le tissu économique local, l’ESAT rémois propose des services en matière de sous-traitance industrielle tels que du picking et copacking (constitution de colis plus ou moins complexes), de la mise sous pli/routage (préparation d’envois postaux), de la récupération/destruction d’archives papier (professionnels et particuliers), du traitement de fichiers informatiques. Certains de ces services peuvent être effectués au sein même des entreprises clientes. Des activités contribuant à hauteur de quelque 2 M€ au budget de la structure (le reste provenant de financements publics). Or, cette partie importante de l’activité de l’établissement n’échappe pas à la situation socio-économique complexe que nous connaissons (et pas seulement en raison de la Covid-19), et la recherche de nouveaux débouchés, de nouveaux marchés, est finalement le lot naturel de toute entreprise, fût-elle adaptée comme c’est le cas d’un ESAT.

Comment se diversifier ? Comment se faire connaître davantage ? Comment optimiser les compétences développées par les travailleurs en situation de handicap ? Ces pré- occupations ont été au cœur d’une réflexion menée à l’initiative de Franck Ledoux, le directeur. Parce que les équipes réalisent notamment du colisage pour la Maison Taittinger, l’idée prend forme de distribuer du champagne sur le réseau national des établissements gérés par APF France Handicap***. Et tant qu’à faire sous une marque propre. Mais laquelle ? Après quelques séances de brain storming, c’est finalement la reprise phonétique du champagne « de l’ESAT » qui sera retenue pour devenir la marque Deule Ayzate, aujourd’hui dûment déposée !

DÉJÀ LE BOUCHE À OREILLE…

Le business model repose sur un site internet marchand (www.deule-ayzate.com) développé avec la société Cap Informatique dans une démarche de mécénat d’entreprise, et le partenariat de vignerons indépendants qui fournissent le champagne (Maisons Trousset Guillemart aux Mesneux, Jean Dumangin à Chigny-les-Roses, et Lheureux à Mareuil-sur-Aÿ). Un stagiaire en marketing digital intervient également pour structurer l’offre sur tous les réseaux sociaux.

Cinq cuvées sont proposées (brut 20 mois Vallée de la Marne ; brut 60 mois Montagne de Reims ; extra brut ; blanc de blancs ; rosé) entre 16 et 24 €. 500 bouteilles par cuvée (soit un total de 2 500 cols) sont en vente… pour démarrer.

Franck Ledoux, directeur de l’ESAT : « Nos collaborateurs trouvent ici une existence socio-professionnelle et sont heureux de venir travailler. Le champagne Deule Ayzate permet de valoriser leurs compétences car les différentes étapes du processus de production débouchent sur la création de métiers en interne: habillage des bouteilles (effectué chez les vignerons dans un objectif d’inclusion socio-professionnelle), colisage, contrôle qualité, expédition, gestion complète du back office internet… Mais ils seront aussi présents dans les vignes, et sur le terrain de la promotion et de la commercialisation auprès des entreprises. »

Car il ne faut pas perdre de vue que le champagne Deule Ayzate s’intègre dans la politique de communication de l’ESAT pour se faire connaître et accroître ses activités auprès des entreprises de son territoire, et même un peu au-delà si possible ! On soulignera d’ailleurs que, pour les entreprises de plus de 20 salariés, la prestation de l’ESAT sur le prix de la bouteille peut entrer dans le calcul de la contribution Agefiph.

Franck Ledoux se montre optimiste. « C’est vrai, nous nous sommes un peu lancés dans l’inconnu. Mais ce n’est pas un pari fou puisque le bouche à oreille a déjà fait son œuvre : un grand établissement bancaire local nous a commandé 270 bouteilles avec un colisage sur-mesure (une bouteille de champagne et une boîte de biscuits Fossier). » La belle aventure du champagne Deule Ayzate ne fait que commencer !

*Etablissement et Services d’Aide par le Travail.

**Nouvelle dénomination de l’Association des Paralysés de France.

*** 125 structures pour enfants et adolescents, 261 pour adultes, 26 ESAT, 26 entreprises adaptées.

Contact : ESAT APF France Handicap, Actipôle Neuvillette, 4, rue Jacques Murgier, 51100 Reims – Tél. : 03 26 84 81 91.

Le champagne Deule Ayzate se décline en 5 cuvées.

2 500 bouteilles sont proposées à la vente... dans un premier temps. (Photo Michel Jolyot)

Commentaires