Des projets qui révèlent un métier en transformation

Gevrey-Chambertin vient de voir parvenir à leur terme des programmes totalisant plus de 80 logements. (Droits réservés)

Éco-quartiers, villas, réponse à des besoins de logement en lien avec l’activité économique… De nombreux chantiers immobiliers dûs à BFC Promotion Habitat sont actuellement en cours. Ils traduisent les nouvelles approches développées par l’entreprise.

Des villas à Dijon : BFC Promotion Habitat s’apprête à mettre un point final à une opération au long cours sur l’ancien îlot Magellan situé dans le quartier dijonnais des Grésilles et qui présente un caractère atypique en cela qu’il proposera 32 villas. « Ce n’est pas un produit courant, en production neuve sur Dijon » souligne Bernard Simon, directeur général de l’entreprise. Produire de la maison de ville est le moyen de répondre à l’attente d’acheteurs qui ne souhaitent pas investir dans du collectif.

Deux belles opérations à Longvic : la coopérative vient de terminer deux belles opérations sur la ville de Longvic, qui vont être inaugurées cet automne. La première (Résidence Clos des Marronniers) comporte 34 logements en collectif dans la centralité profondément rénovée de la ville, et la seconde se compose de cinq villas vendues dans le cadre du dispositif Prêt social location-accession (PSLA). D’autres projets sur Longvic sont dans les tuyaux, en collaboration avec Orvitis.

Promoteur et aménageur à Crimolois et ailleurs : dans cette commune au sud-est de Dijon, BFC Promotion Habitat a livré un programme pour lequel il endossait une double casquette, en étant à la fois promoteur de production de logements sociaux mais aussi aménageur, le tout s’appuyant sur un montage financier atypique sous la forme d’une Association foncière urbaine (AFU) montée avec la commune. À Crimolois, les différentes tailles de lots permettent de créer de la mixité dans les logements, en individuel ou collectif. En tout, plus de 6 hectares ont été aménagés. De manière générale, BFC Promotion Habitat s’oriente de plus en plus vers ces activités d’aménagement. L’entreprise doit ainsi démarrer sous cette forme un projet de lotissement sur la commune de Viévigne, au nord-est de Dijon, qui comprendra 18 logements. « Cette activité de lotissement, précise Bernard Simon, est déjà très présente dans l’aide que nous apportons à Coop Habitat Bourgogne, à Chalon-sur-Saône, puisque nous avons réalisé deux opérations de ce type en périphérie chalonnaise, à Grange et Givry, pour un total de 32 lots. Nous avons aussi une très grande réserve foncière sur Crissey, au nord-est de Chalon, où nous allons démarrer une opération de 31 lots à viabiliser et nous disposons encore sur place d’un potentiel d’une quarantaine de lots à réaliser ».

82 logements à Gevrey-Chambertin et ce n’est pas fini : deux grosses opérations ont été réalisées sur le sud dijonnais, en particulier à Gevrey-Chambertin, sur la ZAC Bergis, l’une comprenant 36 logements et l’autre, 46. Mais la structure postule, avec son partenaire, Orvitis, pour un troisième lot qui accueillerait entre 40 et 50 logements.

Des projets sur Fenay… : là encore, un projet est en cours de préparation avec Orvitis, pour une trentaine de logements.

… et en vallée de l’Ouche : BFC Promotion Habitat part sur une opération de 25 logements sur la commune de Fleurey-sur-Ouche et, avec Orvitis, se dessine également le projet d’une résidence 3e âge, de type Serenity.

À Fontaine-Française : dans ce cas précis, il s’agit de répondre aux besoins de l’entreprise Magyar, fabricant de citernes pour poids-lourds installé localement, qui souhaite sédentariser certains de ses salariés. « C’est la première fois, explique Bernard Simon, que nous sommes amenés à anticiper un produit immobilier destiné à répondre à une demande d’une entreprise. À l’avenir, je pense que ce cas de figure se présentera de plus en plus souvent. Avec l’aide des collectivités et des milieux économiques, il nous faudra répondre à des demandes en lien avec les problématiques de mobilité, et donc de logement sur place, des salariés ».

Un spécialiste des éco-quartiers

BFC Promotion Habitat s’est fait une spécialité des éco-quartiers. Il y a déjà plusieurs années, l’entreprise avait fait figure de pionnière dans le domaine, sur le territoire de la métropole, avec le quartier des Rives du Bief, sorti de terre à Longvic. Il fut le premier quartier de Bourgogne à obtenir le label éco-quartier. L’expérience a, depuis, été dupliquée sur l’éco-quartier Heudelet, à Dijon, et sur celui de l’Arsenal. Aujourd’hui, BFC Promotion Habitat mène le programme des Terrasses du Colysée (65 logements) sur Heudelet et celui des Jardins de l’Arsenal (26 logements)

À Crimolois, en périphérie de la métropole dijonnaise, BFC Promotion Habitat a mené un vaste projet qui a conduit l’entreprise à devenir aménageur, Bourgogne Franche-Comté autant que constructeur. Une approche qui devrait devenir plus fréquente.

Commentaires