Des municipales sous tension

Alors que la crise sanitaire liée au coronavirus Covid-19 s’amplifie de jour en jour, le Président de la République a décidé de maintenir le premier tour des élections municipales, dimanche 15 mars. Procédés de distanciation sociale, présence de gel hydro-alcoolique à côté des bulletins de vote et isoloirs retournés, aller voter dimanche tenait presque du parcours du combattant. Et pour cause, crise sanitaire oblige, le Gouvernement avait dû mettre en place un certain nombre de mesures pour les maintenir. Un choix qu’Emmanuel Macron a annoncé aux Français quelques jours plus tôt. « J’ai interrogé les scientifiques sur nos élections municipales [...] Ils considèrent que rien ne s’oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes », avait alors expliqué le Président de la République. Entre autres mesures, un parcours dès l’entrée du bureau de vote parsemé de bandes adhésives espacées