Des entreprises engagées dans le sourcing durable

Nabil Sbaï, fondateur des boulangeries La Case à pain dans l’agglomération rémoise.

L’action collective CCI Grand Est, co-financée par l’Ademe et la Région, reconduite en 2021 pour dix nouvelles entreprises volontaires.

Ne plus considérer les achats de l’entreprise sous le seul angle du prix peut rapporter bien plus qu’on ne le pense. La dizaine d’entreprises du Grand Est qui en fait l’expérience depuis février 2020, dans le cadre de l’opération collective « SourCCIng durable », en témoigne. Porté par la CCI Grand Est et cofinancé à 50 % par l’Ademe et la Région Grand Est dans le cadre du dispositif Climaxion, cet accompagnement collectif a permis à des entreprises de tous secteurs d’activités et de toutes tailles (de 5 à 3 500 salariés) de progresser sur tous les aspects liés aux achats responsables et durables. 

« Bien entendu, l’angle environnemental et sociétal est pris en compte mais on va aussi plus loin en s’interrogeant sur l’opportunité de l’achat en lui-même, sur la réalité des besoins en privilégiant la notion de coût d’utilisation plutôt que celui d’acquisition », résume Valérie Hauchart, l’intervenante qui a accompagné les entreprises. Diagnostic des pratiques d’achat, analyse des enjeux, ateliers collectifs et partages d’expérience ont permis à toutes ces entreprises de progresser dans leur démarche d’achats responsables. Plusieurs entreprises auboises et marnaises ont fait partie de cette première promotion, dont le champagne Dumont, AG-Net, Kadimage, Les Crayères, les boulangeries Case à pain. Certaines d’entre elles étaient déjà bien avancées dans un engagement sociétal, à l’image d’AG-Net, groupe aubois de services de propreté qui comprend actuellement 1500 collaborateurs dans les départements de Champagne-Ardenne et dans l’Yonne. 

BÉNÉFICES À PLUSIEURS NIVEAUX 

« Nous devons nous inscrire dans une stratégie d’achats responsables de produits d’entretien toujours plus écologiques, pour nos propres besoins, mais aussi pour convaincre nos clients à qui nous en fournissons également », explique Mohamed Guidoum, responsable exploitation et achats chez AG-Net. « J’étais déjà sensibilisé à l’importance des achats responsables et cette action a permis de faire le point sur nos pratiques et de mieux les structurer », confie Nabil Sbaï, fondateur des boulangeries La Case à pain qui comptent aujourd’hui six points de vente dans l’agglomération rémoise et 70 collaborateurs. « Pratiquer des achats responsables permet d’allier l’économique, le social et le respect de l’environnement », souligne le chef d’entreprise qui achète auprès de fournisseurs locaux lorsque c’est possible par exemple. 

Cultiver la qualité de ses relations avec un fournisseur fait aussi partie de la démarche. « Nos bouteilles viennent de la Marne, nos cartons de départements voisins et l’imprimeur de nos étiquettes est local », confie Bernard Dumont qui gère, avec son neveu Laurent, le Domaine de Mondeville, dans l’Aube. Le champagne Dumont, c’est 14 hectares de vignes en bio-dynamie et des vins certifiés Terra Vitis. Pour eux comme pour les autres entreprises participantes, les achats responsables sont bien souvent l’aboutissement d’un engagement durable ou sociétal déjà bien visible dans leurs activités.

Commentaires