Une majorité de femmes dans les métiers clés du Grand Est durant le premier confinement

Durant le premier confinement, les métiers les plus exposés aux risques sanitaires ont été exercé à 85% par des femmes qui représentent plus de 60% des métiers clés de la région.

Du 17 mars au 11 mai 2020, un certain nombre de travailleurs à l’activité “nécessaire” ont continué à travailler en présentiel. Cette activité a été codifiée en 35 « métiers clés » recensés par l’Observatoire de la santé d’Ile-de-France. Parmi les métiers retenus, figurent entre autres, la santé, la sécurité publique, les transports, la propreté, la production et la distribution alimentaire.

Dans le Grand Est, ces métiers clés concernent 468 500 personnes, soit près de 21% du total des actifs régionaux, une part comparable à celle de la France