Un « airbus des batteries » pour rattraper le retard sur l’Asie

L’objectif du projet unanimement appelé "Airbus des batteries", en référence au géant européen de l’aéronautique, est de créer une filière européenne de la batterie pour les véhicules électriques. En ce sens, un pas de plus a été franchi avec l’autorisation donnée à sept États membres de subventionner les entreprises du secteur. Le projet de création de cette filière comporte quatre axes : le travail sur les matières premières, le développement de cellules et de modules, les systèmes de batteries, ainsi que la seconde vie et le recyclage de ces composants cruciaux pour l’industrie automobile mondiale. Plus concrètement, il s'agit de sécuriser l'approvisionnement en batteries lithium-ion liquides, marché dont la demande devrait exploser dans les années à venir, puis de préparer le terrain pour les batteries à électrolyte solide, qui doivent être