Syndicats et patronat du Grand Est déclarent « l’union sacrée »

Plusieurs organisations syndicales et patronales du Grand Est ont signé un accord commun pour donner la priorité au dialogue social et à la négociation collective en cette période de pandémie.

« L'union sacrée ». C’est bien le terme employé par les principales organisations syndicales et patronales du Grand Est pour qualifier leur démarche de signer une déclaration commune d’engagement. CFTC, CFDT, Medef, U2P et CFE-CGC se sont accordés pour faire passer en priorité et au-delà de leurs différences, la nécessité de poursuivre un dialogue social et une négociation collective. « La priorité est d’assurer la sécurité des personnes, le maintien de cette sécurité est fondamental pour notre pays », insiste Dominique Toussaint, secrétaire général CFDT Grand Est.