Masques et alcool

Le Medef de la Côte-d’Or est sollicité par les autorités de la santé en quête de masques de protection pour les personnels soignants, en particulier dans les hôpitaux et les Ehpad. Certaines entreprises qui avaient des stocks de sécurité, constitués en 2009 lors de la crise H1N1, se sont signalées spontanément et ont pu débloquer des masques qui peuvent être facialement périmés mais toujours bons à l’usage, à l’image de Roger Martin qui a donné 8.000 unités au CHU Dijon Bourgogne. Mais ce n’est évidemment pas suffisant. À titre illustratif, le besoin de masques dans le système de santé est estimé à environ trois millions d’unités par jour. Aussi, le Medef 21 sollicite ses adhérents, notamment ceux qui ont interrompu momentanément leur activité et n’ont donc pas un besoin immédiat de masques, ou ceux qui ont des stocks mêmes anciens, afin de réattribuer leurs éventuels