Loi Egalim : les agriculteurs demandent des comptes

La FDSEA et les Jeunes Agriculteurs de la Marne demandent que l’aval des filières accepte de rémunérer les éleveurs à hauteur de leurs coûts de revient afin qu’ils puissent vivre de leur métier. 

Alors que les négociations commerciales annuelles entre industriels et distributeurs doivent être bouclées au 1er mars prochain, les agriculteurs haussent le ton. En cause selon eux, le non-respect de la Loi Egalim par l’ensemble de la filière de la distribution, industriels et GMS (grandes et moyennes surfaces). « Au niveau de l’interprofession, nous avons validé des prix de production et nous avons fixé un objectif de contractualisation à hauteur de 40% de la production avec la grande distribution », rappelle Laurent Champenois, éleveur bovin à Merlaut (Marne) et secrétaire général de la FDSEA 51 en charge de la filière